Retour

Cafards et blattes

Les différentes espèces de blattes

Ces insectes sont lucifuges, ils craignent la lumière et sortent donc à la tombée de la nuit. Les blattes sont omnivores et apprécient particulièrement les locaux chauffés, maisons, hôtels, restaurants, écoles, hôpitaux... Elles sont avantagées par l'absence de prédateurs naturels, par une reproduction prolifique, un cycle de reproduction court, une maturité sexuelle atteinte en quelques semaines et à sa capacité de se cacher dans de très petits espaces pour se mettre à l'abri des humains. Ces insectes se promènent sur le sol, cherchant un accès à de la nourriture ou encore à de la chaleur.

En France, il existe environ 20 espèces de blattes. 4 espèces sont considérées comme domestiques, c'est à dire trouvant refuge dans les bâtiments : 

Periplaneta americana, la blatte américaine originaire d'Afrique, elle a besoin de chaud et d'humidité pour se développer. Elle est reconnaissable à sa couleur brune orangée. Elle est souvent porteuse de virus et de bactéries pathogènes. C’est la plus grande et la plus rapide : elle mesure entre 23 et 40mm.

Supella longipalpa, la blatte des meubles, on la retrouve dans des lieux chauds et des endroits produisant de la chaleur comme les appareils électroménagers. Souvent à l'origine de dégâts matériels, elle est aussi porteuse de bactéries qui peuvent contaminer les denrées alimentaires. Cette espèce de blatte est assez rare. Elle mesure 10 à 20mm.

Blatta orientalis, la blatte orientale que l’on observe le plus souvent à l’extérieur mais qui se réfugie dans les constructions lorsque le climat devient trop sec. Visuellement assez foncée, sa couleur est brune à noire. Elle demeure peu fréquente et dégage une forte odeur désagréable. Elle est génératrice d'intoxication alimentaire. Taille entre 20 et 30mm.

Blatella germanica, la blatte germanique est l'espèce la plus répandue représentant 90% des infestations en France. On la reconnait grâce à ses bandes longitudinales foncées qui vont de la tête jusqu’à la base des ailes. La blatte germanique a réussi à s'établir avec succès dans nos bâtiments. Elle est devenue tolérante à de nombreux insecticides. Lorsqu'elle est en contact avec des aliments, elle y dépose directement des germes pathogènes. La consommation de ces aliments infectés peut provoquer des gastroentérites, des diarrhées et d’autres types d'infections intestinales. Sa taille varie entre 10 et 20mm. 

 

COMMENT LUTTER CONTRE LES BLATTES ET LES CAFARDS ? 

Les mesures d'hygiènes acceptables doivent être respectées par le client :

 

  •        Ne pas laisser des aliments ou liquides comestibles stagner ou à découverts,
  •        Ne pas laisser de vaisselle sale,
  •        Éliminer tout risque d'humidité et aérer tous les jours les locaux sensibles (salle de bain, cuisine...),
  •        Nettoyer régulièrement derrière et sous les appareils électroménagers,
  •        Nettoyer quotidiennement la cuisine,
  •        Éliminer les ordures ménagères immédiatement,
  •        Boucher les points d'entrée des insectes (fissures, fentes, aérations, ventilations...).

 

Les traitements écologiques sans pesticide contre les blattes sont performants et doivent être privilégiés, ils sont divers : 

 

  •        Les gels appâts bio-activables autorisés en agroalimentaire, l'insecticide ne s'active que dans le tube digestif des blattes, aucun effet sur les autres insectes.
  •        Les pièges appât à glue,
  •        Le pyrèthre naturel,
  •        Terre de diatomée (micro-algues fossilisées sous forme de poudre très fine et très coupante pour les insectes),
  •        La répulsion électromagnétique.

 

QUAND LUTTER CONTRE LES BLATTES ET LES CAFARDS ?

Les blattes sont présentes toute l’année. En cas de fortes infestations il est nécessaire d’intervenir plusieurs fois par mois.

N'hésitez pas à nous joindre par mail ou par téléphone du lundi au dimanche.

Prenez contact